Votre panier est vide  Votre compte

La transformation et les lutins : 2 outils très utiles

Ob 78438d lutin valerieassmat

 

JE tiens à remercier tout d'abord une amie maman qui a bien voulut partager un peu de son quotidien et qui nous parle de 2 outils intéressant pour aider chacun dans nos relations familiales.

 

"Imager pour mieux intégrer .

 
Je suis maman de 6 enfants.  L’aîné va bientôt avoir 14 ans, les jumeaux, 11 ans, mon 4ème, 8 ans et mes deux derniers ont 4 et 3 ans. Je suis enceinte du 7ème.  Autant dire que la fatigue s’est rapidement installée . Et comme tout parent fatigué qui se respecte il y a des jours plus difficiles que d'autres. Nous avons toujours eu à coeur que nos enfants comprennent les émotions qui les traversent, chamboulent, soient comprises. Dans le même temps, nous souhaitions que nos enfants comprennent aussi que nous ne sommes que des parents. Que c’est grâce à eux que nous apprenons et que nous ne sommes pas dénués d’émotions.  L’amour, la joie, la tristesse….. Et la colère!! Parce que oui, même si nous avons appris à  nous contrôler, des fois elle submerge.
Un jour, à bout de nerfs (voire de fatigue), sentant la colère me monter au nez plus que de raison, je me suis isolé dans une pièce, fermée à clé et…. J’ais hurler !!! A m’en faire mal à la gorge, j’ais hurler à en pleurer ! Et puis une fois les pleurs passés, je suis sorti et j’ai trouvé  (a l’époque ), mes 4 loulous, inquiets, prêts à m’accueillir pour un gros câlin. Mon dernier me dit :” Tu t’es fais mal? Ca va?”
Ma seule réponse instinctive a été “je me suis transformé!” phrase révélatrice !
Depuis je l’utilise beaucoup parce que finalement, elle apporte à mes enfants une forme de sécurité.  Le message est là : je vous mets en sécurité parce que je pourrais faire des choses que je n’ai pas envie de faire. Je m’isole parce que cette émotion est la mienne et je ne veux pas vous la partager. Elle n’est pas agréable. 
Eux même, surtout les plus grands, l’utilisent. Imager la colère leur permet de la rendre plus concrète pour mieux la sortir.
 
Dans le même temps, la patience est quelque chose de propre à chacun. En tant que parent, nous avons un degré de patience relativement important lorsqu’il s’agit de nos enfants.  Mais lorsqu’il s'agit de quelqu’un d’autre, la patience trouve vite ses limites. Il a donc fallu encore une fois imager ce sentiment, cette notion si abstraite et qui appartient à chacun. Chez nous, la patience est étroitement liée à la fatigue. 
Chez nous, lorsque nous dormons, un lutin de la patience passe chez nous. Plus nous dormons et plus le lutin à le temps de transporter de gros sacs de patience. Me concernant, mon lutin me pose 6 sacs plus ou moins pleins selon la nuit passée.  Et un sac spécial pour tout.  Celui là me sert pour le quotidien ( les gens, l’administration….)
En ce qui concerne les enfants nous imageons. Par exemple,  N°1 pousse le bouchon trop loin
 Je signale :” ton petit sac se vide à vue d’oeil “. Je le signale à l’assemblée aussi. L’idée étant que lorsque le sac est vide, je vais piocher un peu chez les autres  (faut imaginer hein^^). Finalement, y’en a toujours un pour intervenir et raisonner celui dont le sac se vide :” nan mais stop, apres moi aussi j’en ai plus pour moi”.
Comme il ne savent jamais chez qui je pioche, ça leur permet une certaine solidarité fraternelle pas toujours évidente à leurs âges .
 
Ces outils ne sont que des images, rien de concret. Chez nous elle permet aux enfants de s’approprier leur propre lutin, leur propre “transformation” aussi, de faire travailler leur imagination. Nous partons du principe que nos sentiments et nos émotions sont uniques et propre à chacun. "

 

partage bienveillance méthode enfants écoute accueil parents famille émotions relations conflits Lutins patience transformation