Votre panier est vide  Votre compte

mamans

L'association Atmosphère Yoga (Versailles instant yoga) vous propose...

14225604 1201253546603466 157640928481720164 n

 

Nous avons l'honneur de vous annoncer notre partenariat avec l'Association Atmosphère Yoga (Versailles Instant Yoga) an collaboration avec la boutique LA MATERNANTE sise 45 avenue de Saint Cloud 78000 Versailles.

PRESENTATION :

Si Versailles Instant Yoga est une structure d’activité récente, sa créatrice enseigne le yoga depuis 4 ans et le pratique depuis près de 30 ans. Infirmière de formation, elle a une expérience de plus de 25 ans, qui lui a permis de prendre soin des autres, de par sa profession et aussi en tant que maman. Elle a, de ce fait, pu prendre soin de tous les âges de la vie. La vie commence avec la naissance d’un enfant et cet événement qui va modifier le couple puis la cellule familiale, est un moment privilégié pour la femme. Ainsi, le yoga permet aux futures mamans de décider de prendre un instant pour elles-mêmes, d’entrer dans un moment de sérénité pour se préparer au mieux à l’accueil de l’enfant à naître, et de pratiquer au fur et à mesure de l’avancée de la grossesse. Le yoga parents-enfants permet ensuite, d’être dans une dimension de partage, de resserrer les liens grâce à une quiétude propice au rapprochement, à l’expression des émotions et du ressenti (qui peut-être autre que verbal). C’est ce que je vous propose de venir découvrir, à un rythme à votre convenance, en fonction de vos impératifs personnels ou professionnels. Je vous donne donc rendez-vous dans la boutique, LA MATERNANTE, à Versailles.

Ce que l'association propose pour les tarifs :

 

Cours futures mamans : forfait de 5 séances 220.00 euros - 200.00 euros pour les adhérents L'Instant Douceur et Atmosphère Yoga

                                        Forfait de 10 séances : 400.00 euros et 350.00 euros pour les adhérents L'Instant Douceur et Atmosphère Yoga

                                        Cours essai : 20.00 euros

 

Cours parents-enfant : forfait de 10 séances 250.00 euros - 230.00 euros pour les adhérents L'Instant Douceur et Atmosphère Yoga

                                     Cours essai : 20.00 euros.

 

Minimum de 2 mamans ou 2 parents-enfants pour que le cours ait lieu. Donc début des séances à partir du mercredi 5 octobre.

 

PLANNING

Versailles Instant Yoga

HORAIRES ET PLANNING DES SEANCES DE YOGA

YOGA FUTURES-MAMANS : Mercredis de 11h15 à 12h15 et (ou) de 15h à 16h : voir dates ci-dessous Vendredis de 16h-17h : voir dates ci-dessous

YOGA PARENTS-ENFANTS : Mercredis de 16h-17h – 17h-18h : voir dates ci-dessous Vendredis de 17h-18h : voir dates ci-dessous.

Mise en place des séances à partir du mercredi 5 octobre 2016 – Les cours se déroulent hors vacances scolaires.

Pour le mois d’octobre : mercredis 5 et 19/10/2016 - Vendredi 14/10/2016

Novembre : mercredis 9 et 23/11/2016 - Vendredis 4 et 18/11/2016

Décembre : mercredi 7/12/2016 - Vendredis : 9 et 16/12/2016

En 2017 :

Janvier : mercredis 11 et 25/01/2017 – Vendredis : 6 et 20/01/2017

Février : mercredi 1 er /02/2017 – Vendredi : 24/02/2017

Mars : mercredis : 1 er - 15 et 29/03/2017 – Vendredis : 10 et 24/03/2017

Avril : mercredi 19/04/2017 - Vendredi 28/04/2017

Mai : mercredis 3 – 17 et 31/05/2017 – Vendredi 12/05/2017

Juin : mercredis 7 et 21/06/2017 – Vendredis : 2 – 16 et le 30/06/2017

Juillet : mercredi 5 juillet 2017

 

Dominique SERVILLE

Viniyoga – Yoganidhra –

Contact : dsminique78@gmail.com – : 06 88 58 69 29

Page FaceBook : https://www.facebook.com/Versailles-Instant-Yoga-779951618733663/

Les 50 Règles d'or de l’éducation positive par Solenne Roland-Riché et Bénédicte Péribère

71hnrzdcafl

 

Ce petit bouquin est co-écrit par Solenne ROLAND-RICHE (Formatrice certifiée en Discipline Positive) et Bénédicte PERIBERE (psychologue clinicienne). Il tient dans un sac à main et se lt très facilement, on a la possibilité de revenir à tout moment sur une règle si le besoin s'en fait sentir.

J'avoue que je l'ai toujours sur moi et je ne m'en sépare plus ;-) va falloir que je trouve une solution pour la bibliothèque de l'association ;-)

Voici quelques règles que parcours ce super petit bouquin, et je vous laisserez découvrir les autres en fonçant l'acheter car en plus il est vraiment pas cher ;-)

  • L'éducation positive permet de bâtir la force des enfants je cite "un enfant qui n'en fait qu'à sa tête est un enfant qui a de l'indépendance, de l'autonomie et de l'esprit critique"

Etre parents est une route magnifique et pourtant difficile, les nuit blanches, les maladies, les grasses matinées envolées, tout cela risque de provoquer chez nous angoisses, doutes et fatigue.

  • Il nous suffit d'en prendre conscience et de l'accepter. Tout cela est normal
  • Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent l'éducation positive n'est ni Marketing, ni permissive, ni récente.

En effet, un des Pères de l'éducation positive se comme Alfred ADLER (nous avons d'ailleurs des bouquins de cet auteur dans notre bibliothèque), Il est né en 1870 et est décédé en 1937, c'est un médecin autrichien et il est le fondateur de la psychologie individuelle.

La psychologie individuelle est un ensemble de théories psychologiques élaborées par le médecin autrichien Alfred ADLER. Discipline spéculative, psychologie des profondeurs, qu'on peut situer aux côtés de la psychologie analytique de Carl G.JUNG, elle est issue de manière dissidente de la psychanalyse de Sigmund FREUD qui rejettera les théories d'Adler.

ADLER voit dans le sentiment social un phénomène ayant des racines biologiques qui se développe à la naissance dans la relation mère-enfant pour s'étendre ensuite aux autres membres de la famille et à la société. Il ne s'agit donc pas d'une socialisation de la libido. Certains éthologues reprendront cette théorie.

  • Pour les enfants c'est l'apprentissage par l'imitation qui s'applique, d'où la présence des neurones miroirs dans notre cerveau.
  • La méditation, le sport, l'alimentation ainsi que le fait de se faire plaisir vont nous aider à limiter et contrôler notre stress.
  • Le jeux est créateur de liens et permet également de lutter contre d'éventuelle difficultés relationnelles
  • Utiliser les MERCI et la GRATITUDE le plus souvent possible
  • Ne pas porter de jugement
  • Utiliser l'encouragement en valorisant les progrès, les prises de risques, la persévérance

Faisons confiance à nos enfants et ayons confiance en nous, nous ne devons pas oublier qu'il n'y a pas meilleur parents que nous.

Je suis vraiment FANA de ce petit livre qui donne vraiment beaucoup de clés et quand je rencontre des parents se questionnant sur l'éducation positive c'est le livre sur lequel je les oriente car toute la Discipline Positive, y est expliquée en 50 règles vraiment simple et claires.

Je vous recommande chaudement sa lecture ;-)

Les caprices existent-ils entre 1 et 5 ans ?

Img 39

D'après un sondage BVA de Février 2015, 85% des français pensent que les parents ne sont pas assez sévères avec leurs enfants. Hors de nos jours, l'enfant subit actuellement une éducation beaucoup trop violente. Il est humilié verbalement et physiquement par 90% des adultes.

D'après l'UNICEF, dans le monde entier, 4 enfants sur 5 sont soumis à la VEO et 6 enfants sur 10 subissent des châtiments corporels. Ces chiffres font froid dans le dos !!

Rappelons la définissions d'un caprices d'après le dictionnaire : c'est une détermination arbitraire, une envie subite et passagère fondée sur la fantaisie et l'humeur. C'est une exigence accompagnée de colère.

Il est primordial de comprendre que l'enfant ne fait pas de caprices pour rien.Il y a toujours, une raison, un besoin qui est caché derrière celui-ci, et c'est à l'adulte de comprendre et de trouver ce besoin pour lui répondre.

Selon le Dr GUEGUEN, pour les enfants de 1 à 5 ans certaines circonstances développent un comportement impulsif, de rage et de colère. Ce ne sont pas des caprices ! Dans cette tranche d'âge l'enfant ne peut pas contrôler ces réactions, elles sont totalement involontaires et non-intentionnelles. L'enfant n'a pas encore la capacité cérébrale de se raisonner et d'analyser la situation jusqu'à 5-6 ans.

Dans ce cas là, il est important que l'adulte APAISE affectivement l'enfant sans pour autant céder sur ce qui n'est pas justifié. Il aidera alors son cerveau à maturer. Si au contraire, il y a un besoin à combler, alors il est important d'y répondre.

Pour diminuer et prévenir le risque de "caprices", colère, appelons ça comme l'on voudra, l'adulte doit soutenir, encourager sont enfant dans le désir de vivre, d'explorer, de découvrir le monde. Il va en ressortir alors un plaisir de vivre, des émotions positive, de la confiance en soir et de la créativité.

En conclusion, les caprices n'existent pas avant l'âge de 5-6 ans tout simplement parce-que le cerveau de l'enfant n'a pas de capacité à raisonner, à analyser et qu'il agit simplement par instinct et impulsivement. Il est alors dans ces situations emplis d'un TSUNAMI EMOTIONEL très dur et très compliqué pour lui. Il a un besoin IMPERATIF de l'adulte BIENVEILLANT pour lui apprendre à gérer ses émotions. Nos enfant ont d'infinies capacités, les observer, leur donner les moyens de développer leurs compétences vont considérablement les aider dans leur confiance en eux et donc diminuer le risque de ces situations conflictuelles. Laissons nos enfants libres de leurs explorations au rythme qui leur convient à chacun. Et si, l'enfant désire absolument quelque chose et que c'est impossible pour des questions de sécurité, essayons de diriger son attention vers autre chose, en général beaucoup de parents ont pu constater que cela fonctionne très bien.

 


 

 

Les enfants et le sommeil

Psx 20150903 231403

Le moment venu du coucher est une séparation avec les parents, cela peut engendrer chez l'enfant de nombreuses émotions et craintes. Mais que faire devant celles-ci ? 

Selon le Dr Catherine GUEGUEN, il est important de : 

  • comprendre son enfant et se mettre à sa place :
    • se demander :
      • comment s'est passé sa journée ? 
      • comment est l'ambiance à la maison ce soir ? 
      • si l'enfant a peut-être besoin de passer du temps avec papa et maman ?
      • si l'enfant a peur de quelque chose ? 
      • si l'enfant est vraiment dans son cycle de sommeil ? s'il a réellement sommeil ?

Les enfants ont besoins de rythmes, de repères, de rituels avant le coucher. Instaurer un rituel du soir est important. il est essentiel de donner un moment d'attention à l'enfant, des gestes de tendresse, de réconfort, des bisous, des calins avant l'endormissement. 

Il est une bonne idée de rappelé à lenfant qu'il peut dormir tranquillement et que s'il a besoin de nous, nous répondrons toujours présent.

Quand il y a une fratrie, il est important de savoir qu'il n'est pas nocif que les enfants  dorment ensemble. les enfants sont des êtres qui n'ont pas du tout envie de vivrent seuls. Un aîné sera vraiment ravi d'avoir son petit frère ou sa peetite soeurs dans sa chambre, cela leur permet de tisser des liens fraternels vraiment très fort au niveau de leur complicité et leur affection.

avoir des moments de tendresse avec ses enfants et très ressourçant pour le parents, car être parents la nuit reste très fatiguant. Si le parent sécurisent leurs enfants dans leurs premières années de vie, le sommeil n'en sera que plus facile.

Il est important de savoir qu'il est PRIMORDIAL de répondre aux peurs, aux craintes, pleurs et divers besoins des enfants la nuit. Il est également important de les accompagner dans leur sommeil de les aider à apprendre à trouver le sommeil dans le calme et la confiance en les guidant et en étant présent avec eux. Votre enfant n'en développera pas une dépendance à vous bien au contraire il s'épanouira et aura confiance en lui pour après être indépendant au niveau des couchers et de la gestion de son sommeil.

Les repas, souvent une source de conflits

Psx 20150711 213431

 

Il est important dans les repas d'instaurer une qualité relationnelle de calme et de confiance.

Que faire pour aider son enfant lors des repas et éviter des conflits ?

Selon le Dr Catherine GUEGUEN il est important :

  • d'aider l'enfant à se connaître, à être à l'écoute de son corps, des besoins de son corps, de lui apprendre à être connecté à ses sensations de faim et de satiété,
  • de lui faire confiance, de le laisser manger à sa faim. accepter que notre enfant mange plus certains jours que d'autres,
  • accueillir ses émotions t les comprendre, l'aider à se connecter à ses propres ressentis et lui faire confiance,
  • éviter tout jugement, étiquette et comparaison avec ses frères et soeurs (s'il y en a), cela dévalorise, humilie, empêche de penser et de réfléchir et instaure un rapport de prise de pouvoir entre l'enfant et les parents,
  • bannir les punitions, les cris, les humiliations verbales. Celles-ci n'éduquent pas elle sont par contre particulièrement mauvaise pour le développement du cerveau de l'enfant. Cela peut développer plus tard chez l'adolescent et l'adulte des comportements à risque, des addictions voir même des tentatives de suicide,
  • lors d'une difficulté, aider l'enfant à mettre des mots sur ce qu'il ressent, pratiquer l'écoute active et accueillir ses émotions,
  • être un modèle, nos enfants nous considère tels quels, ils sont beaucoup dans le mimétismes. Soyons un modèle pour eux dans nos paroles et dans nos actes.

En conclusion, lors des repas les enfants ont besoin que nous, parents, respectons

  • leur faim et leur satiété,
  • leurs goûts alimentaires,
  • leur désire de partager un moment convivial, heureux, agréable.

L'enfant a tout simplement BESOIN de se SENTIR AIME même s'il n'a pas faim ou n'aime pas un aliment.

 

Les cartes dominantes

Img 0166

 

Ce principe conduit à explorer notre méthode de fonctionnement, qui repose sur nos croyances. Le ou les méthodes de fonctionnements qui nous aient propres incitent à certains comportements chez nos enfants et également dans notre rapport à autrui.

 

Selon la psychologue Adlérienne Nira-Kéfir, il existe 4 priorités qui poursuivent l'adulte dans son « style de vie » :

  • Le CONFORT

  • Le CONTRÔLE

  • La volonté de FAIRE PLAISIR

  • Le sentiment d'IMPORTANCE (Supériorité)

 

Ces « styles de vie » selon le livre de Jane NELSEN sont des cartes dominantes. La notion de cartes dominantes et de deuxième carte est le reflet de l'empreinte directrice de la personnalité.

 

La carte dominante est l'ensemble des comportements que l'individu a tendance à avoir lorsqu'il se sent menacé et incertain dans son besoin d'appartenance et d'importance.

 

La deuxième carte est l'ensemble des comportements que l'individu à tendance à avoir lorsqu'il a le sentiment d'appartenance et d'importance dans la vie de tous les jours.

 

Si ce que vous évitez en priorité est :

Alors votre carte dominante (priorité) s’appelle :

REJET et ABANDON

FAIRE PLAISIR

CRITIQUE et HUMILIATION

CONTRÔLE

INUTILITÉ et INSIGNIFIANCE

SUPERIORITE

STRESS et SOUFFRANCE

CONFORT

 

Voici quelques pistes d'amélioration des cartes dominantes :

 

Pour les personnes dont la priorité est le CONFORT :

Ces personnes aiment se faire plaisir, sont à la recherche d'un quotidien confortable et non stressant.

La Discipline Positive va leur faire comprendre leur inclination au « laisser faire » car ils veulent éviter les situations stressantes et cela pourrait conduire à la permissivité.

Ce qui les aidera c'est d'impliquer leurs enfants dans la mise en place des règles, des routines, fixer des objectifs et rechercher des solutions.

 

Pour les personnes dont la carte priorité est le CONTRÔLE :

Ces personnes ont le sens de l’organisation, aiment la planification, le respect de l’ordre et des règles, ont de la détermination et de l'assertivité.

La Discipline Positive va les aider à faire preuve de plus de flexibilité en valorisant les ressources ce qui les aidera c'est d'offrir des choix, en posant des questions de curiosité, en lâchant prise de temps en temps auprès de leurs enfants.

 

 

 

Pour les personnes dont la carte priorité est de FAIRE PLAISIR :

Ces personnes sont un modèle de douceur, d'empathie, ont de la considération. Cependant quand le désir de faire plaisir est excessif l'adulte peut développer le ressentiment de ne pas être suffisamment reconnu, de ne pas être apprécié.

La Discipline Positive va les aider en les centrant sur leurs atouts à EUX et non sur les besoins des autres.

L'adulte enseignerait ainsi aux enfant l'importance de s'occuper de soi, de savoir exprimer ses besoins, de faire en sorte par la recherches de solutions que les besoins de chacun soit pris en comptent.

 

Pour les personnes dont la carte priorité est la SUPERIORITE :

Ces personnes sont en quête d'excellence et de perfection, elles sont motivées à se dépasser et ont la capacité de développer leurs possibilités. Ce pendant à l'excès cela va occasionner chez l'enfant un sentiment d’incompétence et la croyance qu'il ne fait jamais suffisamment.

La Discipline Positive va permettre à se adultes de se libérer du besoin d'avoir toujours raison, de montrer qu'il y a plusieurs façons d'atteindre un objectif.

L'adulte enseignerait alors l'erreur comme une formidable opportunité d'apprentissage et l'importance de la prise en compte des idées.

 

La Violence Educative Ordinaire (VEO)

Slogan pourquoi

 

D'après les sondages TNS SOFRES de 2009, 67% des enfants français sont frappés par leurs parents.

 

Personne ne trouvera normal qu'un homme ou une femme gifle sa mère ou son père, par contre la société aujourd'hui trouve normal de gifler, de frapper ou de donner la fessée aux enfants.

Les Violences Éducatives Ordinaires (VEO) passent par tirer les oreilles, les cheveux, les bras, la fessée, le martinet, mettre la tête dans l'assiette, cogner la tête sur le bureau, le ceinturon etc... (et ce n'est qu'une petite partie des châtiments corporels).

 

Pourtant frapper un animal dans notre société scandalise alors que frapper un enfant est normal. Les punitions, châtiments corporels ont un impact et ce avec certitude, grâce aux recherches sur les neurosciences, sur la formation et le fonctionnement du cerveau. Nous rappelons que le cerveau fini sa construction vers 26 ans.

Quand ce dernier est soumis à ces violences, ses capacités sont diminuées, le développement des neurones se fait mal et certains neurones sont atteints de lésions.

 

L'enfant qui subi des châtiments corporels va obéir dans l'immédiat parce-qu’il a peur de recevoir des coups, souvent il recommencera à la première occasion par provocation. Beaucoup de parents frappe leur enfant sans la moindre conviction et sans que leurs enfants leurs obéissent pour autant.

 

Il est important de savoir que secouer un bébé, donner une claque peut avoir de graves suites. Le traumatisme des bébé secoués sont assez connues et nous allons le rappeler.

Lorsqu’un bébé est secoué, des lésions cérébrales peuvent survenir même si son crâne ne reçoit aucun choc. En effet, les nourrissons et les jeunes enfants ont une tête relativement grosse et lourde par rapport à leur corps. La musculature de leur cou est faible et leur cerveau est encore en développement. Il est donc plus sensible et plus susceptible d’être blessé par une secousse.
Sous l’effet des secousses, la tête du bébé se balance rapidement d’avant en arrière et son cerveau heurte les parois de son crâne. Des vaisseaux sanguins cérébraux peuvent se rompre. D’autres blessures sont aussi possibles, à savoir :

  • un écrasement du tissu cérébral contre la boite crânienne à chaque secousse, entraînant des contusions et un œdème cérébral avec hémorragie ;

  • un phénomène de cisaillement du tissu cérébral, causant des déchirements.

Les conséquences de ces traumatismes peuvent être très graves pour l’enfant et inclure des séquelles neurologiques permanentesou même la mort.

 

Pour ce qui concerne les claques, ces dernières lorsqu'elles sont données peuvent perforer un tympan ou/et provoquer des traumatismes du globe oculaire et donc de la vision.

 

Pour ce qui est des tapes sur les mains, il faut savoir que les mains des enfants sont particulièrement fragiles notamment pour les plaques de croissance des os, qui, si elles sont endommagées, peuvent causer des déformations.

 

« Moi j'ai été frappé, je ne m'en porte pas plus mal » ou « une bonne fessée n'a jamais tué personne »

 

C'est ce qu'avance en générale les défenseurs des châtiments corporels, pour signifier qu'ils ne sont pas dangereux et qu'il n'y a pas de quoi les interdire.

 

Pourtant le site de l'observatoire de l'OVEO (http://www.oveo.org/) fait un constat alarmant. Dont une parmi celles-ci, selon une étude publiée dans la revue Pédiatrics en Avril 2010, les enfants giflés ou fessés fréquemment (plus de 2 fois par mois) courent un risque d'être agressifs, menaçant et cruels à l'âge de 5 ans.

 

Il est important de savoir que les principes acquis par un enfant frappé sont :

  • j'ai le droit et raison de te frapper

  • en te faisant du mal, je te fais du bien

  • tu ne dois pas avoir confiance en toi

  • tu n'es pas capable de comprendre ce que je te fais

  • souffrir est bien et faire souffrir aussi

  • n'écoute pas tes sentiments et ton cœur mais la voix de ton père et ta mère

  • quand on est faible, petit il faut se soumettre à la violence

  • on peut faire mal à quelqu'un pour son bien

  • quand on aime quelqu'un, on a le droit de le faire souffrir

  • on a raison de me frapper parce que je suis méchant

 

« Un enfant frappé ne cesse pas d'aimer ses parents, il cesse de s'aimer lui même » Jesper Juul

 

Quand on voit toute la nocivité des coups et de la violence verbale chez l'enfant il faut savoir que nous pouvons éduquer nos enfants dans le respect et dans la non violence.

 

« Il est bon de traiter nos enfants comme nous voudrions être traité. Aimons-le, Respectons-le, respectons son autonomie, soyons tendre avec lui, écoutons ce qu'il a à nous dire, ses émotions, ses sentiments. » Olivier Maurel

 

Le parent doit s'interdire de frapper car ce dernier est un être lourd, puissant, rapide qui peut provoquer nous l'avons vu dans cet article des dégâts physiquement et moralement irréversibles et /ou meurtriers chez les enfants.

 

Etre parent la nuit

100 8935

 

D'après la lecture du livre du Dr William SEARS "Etre parent la nuit aussi", nous allons voir plusieurs questions que de nombreux parents peuvent se poser sur leur rôle la durant la nuit.

 

Où devrait dormir bébé ? Dans sa chambre ou en sommeil partagé ? 

En fait, l'endroit où (père-mère et enfant) dorment le mieux et où ils se sentent bien est l'arrangement idéal pour la famille.

 

Le sommeil partagé c'est lorsque le bébé dort dans le lit parental, ou dans un lit placé à côté du lit des parents.

 

Les avantages du sommeil partagé

  • le bébé dort mieux
  • la maman dort mieux
  • pour les mamans allaitantes il est plus facile d'allaiter
  • les nuits sont plus calment

 

Pourquoi les parents hésitent-ils ? :

  • l'influence de la société
  • les avis de certains professionnels de santé
  • la peur de la dépendance
  • la peur d'étouffer bébé
  • la peur du jugement de proches (famille, amis)

 

Doit-on laisser pleurer bébé ? :

Les conséquences pour la mère

  • déchirement , souffrance, culpabilité, perte de confiance en soi...
  • la mère qui va laisser pleurer son bébé va à l'encontre de ses réactions intuitives

 

Les conséquences chez le bébé

  • il va perdre confiance en ses parents et en lui
  • il va développer un sentiment d'abandon

 

Il est important de savoir que lorsque la mère dort près de son bébé, leurs cycles de sommeil sont synchronisés.

 

Le rôle du père la nuit

Le rôle du père la nuit est très important,

  • lorsque le papa s'implique tôt dans les soins apportés à son bébé, cela permet de créer un lien d'attachement plus rapidement et de meilleur qualité avec son enfant,
  • le papa appui la maman la nuit, la soutien, l'encourage, voir prends le relais si la maman en exprime le besoin,
  • le papa doit être attentif aux signes d'épuisement de la mère, à ce moment là il prend la relève et demande à la maman de s'occuper d'elle, de prendre soin d'elle.

 

 

Partagé votre lit avec bébé ce PDF est à télécharger gratuitement : Brochure UNICEF des consignes de sécurité.

 

 

 

 

 

 

Trouve le bon chemin (GOKI)

Sans titre 3

 

Nous choisissons de vous présenter un jeux testé avec nos enfants. C'est un jeu qui développe la manipulation, l'observation et la réflexion. Ce jeu se joue de 1 à 2 joueurs et dès 4 ans.

Le petit plus de ce jeu est qu'il est entièrement en bois. Son but est de relier les animaux les uns aux autres et ceux-ci ne peuvent se voir qu'en passant par les chemins.

 

Règle du jeu :

  • A 2 joueurs :

Le premier joueur retourne une des 20 cartes. 2 couples d'animaux y sont représentés. On doit leur construire un chemin. Le premier joueur doit construire un chemin entre ses 2 animaux. Il prend pour cela une pièce de puzzle appropriée. Après que le premier joueur ait posé sa pièce sur le plateau, le second joueur peut prendre à son tour une autre pièce et essai un chemin entre ses 2 animaux représentés sur la carte qu'il aura tiré. Les joueurs posent les pièces du puzzle chacun leur tour jusqu'à ce qu'un des joueurs ait construit le chemin entre ses animaux.

  • Seul :

Si l'enfant joue seul, il doit construire les chemins de façon à ce que les 2 couples d'animaux présents sur la carte puissent se rencontrer et cela sans barrer la route à l'autre couple.

Partenariat avec l'association Aline Mamancaline

Fb img 1439302567626           

Nous avons l'honneur de vous annoncer que notre association se met en partenariat avec l'association Aline Mamancaline à compter du mois de septembre 2015.

 

Voici une présentation de cette association. 

 

L'association mamancaline a pour but d'accompagner les parents à la périnatalité : la conception, la grossesse, la naissance, le portage, l'allaitement maternel et autres sujets traitant de la maternité et de l'enfance de façon à favoriser des relations parents-enfants en leur apportant aide et soutien, et permettre aux parents de sortir de l'isolement.

Pour cela, l'association utilisera tous moyens adéquats qui pourront être déterminés par le Conseil d'Administration, en particulier en créant des lieux de rencontres et d'informations pour les parents, en organisant des séances d'informations techniques et des conférences sur les thèmes ci-dessus mentionnés ainsi que des sujets similaires.

 

L'association propose des ateliers "apprendre à porter son enfant", "danse-portage", massage ayurvédique bébé Shantala, massage en famille (ou à l'école), accompagnement à la naissance par une doula, massage ayurvédique pour la femme enceinte, le soin Rebozo après l'accouchement (ou autre moment-clé de sa vie de femme), des moments rien que pour les femmes sous la Tente Rouge. A la rentrée, l'association aimerait proposer des cafés-parents.

LOCATION :

de livres sur la maternité, l'allaitement, le portage, la CNV...

de portes-bébés physiologiques (écharpes tissées, tricotées, slings, préformées, meitaïs),

de couches lavables (TE1, TE2, couche+culotte, insert).

 

Les ressources de l'association proviennent

-des cotisations annuelles des membres de l'association,

-de subventions susceptibles d'être accordées par l'Etat, la région, le département, la commune et leurs établissements publics,

-de dons sous forme pécuniaire ou matérielle,

-de recettes provenant de services ou de prestations fournies par l'association,

-de ventes de services liés à l'objet de l'association

-de toutes autres ressources autorisées par les textes législatifs et réglementaires.

LE LIEN DU SITE

http://www.mamancaline.com

LE LIEN FACEBOOK 

http://www.facebook.com/aline.mamancaline

 

Le Temps d'Echange en Famille selon le livre la Discipline Positive de Jane NELSEN

Img 0041

 

Qu'est-ce qu'un temps d'échange en famille ?

 

C'est un peu comme une réunion de famille, qui dure environ 15 à 30 minutes et que l'on essaye de faire une fois par semaine. Il permet de s'apprécier de façon positive, de se concentrer ensemble sur des solutions et de développer les compétences sociales. Les enfants peuvent commencer le Temps d'Echange en Famille dès 4-5 ans.

 

Les objectifs du TEF :

  • s'apprécier et se remercier ;

  • s'aider les uns les autres ;

  • résoudre des problèmes et pratiquer la recherche de solutions ;

  • se faire plaisir et planifier une activité familiale.

 

Quels sont ses bénéfices :

  • il développe le sentiment d'appartenance ;

  • il favorise la coopération ;

  • il apprend à exprimer de la gratitude ;

  • il permet de renforcer les traditions et valeurs familiales ;

  • il permet d'utiliser les erreurs comme des opportunités d'apprentissage.

 

Comment mettre en place un TEF ?

 

  • Il faut tout d'abord choisir un lieu propice, en dehors des repas, s'installer autour d'une table ou en cercle dans le salon.

  • Avoir un bâton de parole

  • Avoir un Président et un secrétaire sur la base du volontariat : le président organisera le déroulé du TEF et le secrétaire prendra les notes.

 

En résumé le TEF permet d'enseigner les compétences sociales telles que :

  • l'écoute ;

  • le partage d'idées ;

  • le respect mutuel ;

  • l'importance du temps de pause avant la résolution de problèmes ;

  • l'intérêt pour l'autre ;

  • la coopération ;

  • les responsabilités ;

  • le développement du sentiment d'appartenance.

 

 

Pour les parents le TEF permet :

  • d'éviter les luttes de pouvoir en partageant le contrôle de façon respectueuse (la coopération) ;

  • de favoriser l'auto-discipline ;

  • d'écouter d'une façon qui invite les enfants à écouter aussi ;

  • de partager respectueusement les responsabilités ;

  • de créer de bons souvenirs en établissant des traditions familiales ;

  • d'être exemple de compétences que nos enfants auront ensuite envie de transmettre à leurs enfants.

 

ATTENTION ET IMPORTANT :

 

LORS DU TEF, LE BATON DE PAROLE TOURNE A TOUR DE ROLE DANS LES MAINS DE CHAQUE MEMBRE DE LA FAMILLE ; LE MEMBRE QUI A LE BATON DE PAROLE PARLE SI LE DESIRE ET SI NE LE SOUHAITE PAS IL PEUT LE DONNER A SON VOISIN. LORSQUE LA PERSONNE QUI A LE BATON DE PAROLE PARLE IL EST IMPORTANT DE RESPECTER CE TEMPS DE PAROLE ET DE NE PAS INTERVENIR. SI UNE PERSONNE VEUT INTERVENIR ELLE LE FERA QUAND LE BATON DE PAROLE SERA DANS SES MAINS.

 

CECI POUR GARDER LE CALME, LE RESPECT, L'ECOUTE.

 

Réduction de l'activité de l'association pendant quelques mois.

100 6269

Bonjour à  tous,

Je viens vous écrire un petit message, pour vous signaler que l'activité de l'association va se réduire un peu pendant quelques mois. 

En effet, nous attendons notre troisième merveille pour fin décembre et comme nous le savons tous en tant que parents pratiquant la CNV et l'éducation bienveillante, la famille est importante et la relation que l'on construit avec ce petit être en devenir l'est aussi.

Par conséquent, j'ai pris la décision de me pencher en priorité sur ma famille et mon bébé pour préparer son arrivée et également quelques mois après la naissance pour que tout le monde trouve ses repères en toute bienveillance,respect et équilibre.

C'est pour cela que les cafés-parents se stopperont jusque Mai 2016, prendre soin de ma famille, de ce bébé et de moi devient ma priorité.

Je reste disponible bien évidement sur la page de l'association, sur le groupe des adhérents, je continuerai à publier sur cette page et à tenir le site, vous pourrez également (pour les adhérents) passer à la maison pour déposer et reprendre des livres à l'emprunt dans la bibliothèque de notre association. 

Je vous demanderez juste de m'appeler ou de m'envoyer un mail à associationlinstantdouceur@gmail.com pour que l'on programme ces visites. 

Je vous remercie de votre compréhension à tous et vous remercie pour votre fidélité.

Je vous souhaite une bien belle journée.

Café Parents

Bonjour,

Hier Samedi 10 Janvier 2015, a eu lieu le premier café-parents de notre association. Nous y avons présenté l'association, discuté de sujets divers autour de l'éducation bienveillante et accueillis les émotions des parents lorsque ces derniers en exprimaient le besoin.

L'écoute active, l'accueil des émotions, le soutien et la partage sont les maîtres mots durant ces cafés. Nous y avons fait des rencontres chaleureuses avec des parents impliqués et remplis de gentillesse.

Nous savons qu'il y a des membres qui n'ont pas pu venir dû à l'horaire correspondant aux horaires de sieste des enfants, c'est pour cela que le prochain café les horaires changerons et qu'ils seront je pense de 10H-12H avec un brunch riche de ce que chacun apportera car cela à l'air de mieux convenir aux parents que j'ai pu rencontrer.

Un grand grand merci aux parents pour ce premier café de l'association. Nous avons passé un très bon moment, ça fait du bien du partage en toute bienveillance dans ce monde si dur. 

J'aime a croire que l'éducation que nous pratiquons, fera de nos enfants des adultes tolérants, bienveillant et qu'ils pourront peut être faire un monde meilleur.

Je vous tiendrez informé du prochain café qui aura lieu en mars où nous mettrons des petits jeux de rôles qui sera surement en mars, puisque l'association organise ces cafés 1mois sur deux pour le moment.

Un très grand merci à tous pour votre fidélité et votre soutien.

Psx 20150109 133627